Indonésie : au moins 125 morts à la suite d'affrontements lors d'un match de football

© (REUTERS/Stringer)

Un lourd bilan en Indonésie après un mouvement de foule. Selon le dernier bilan des autorités locales, au moins 125 personnes sont mortes, après l’envahissement d’un terrain de football par des milliers de supporters et des heurts avec les forces de l’ordre. Le drame s’est déroulé après un match dans le stade de Kanjuruhan à Malang, dans l’est de Java. Des supporters de l’équipe du Arema FC ont pénétré sur le terrain après la défaite de leur équipe (3-2) contre celle de Persebaya Surabaya, en Premier League indonésienne.

Plusieurs bagarres entre fans des deux équipes ont alors été signalées à l’intérieur du stade. La police a qualifié l’évènement « d’émeutes » et a tiré des gaz lacrymogènes après la mort de deux policiers. Des images tournées à l’intérieur du stade montrent une énorme quantité de gaz lacrymogène et des personnes s’agrippant aux barrières, tentant de s’échapper. D’autres portaient des spectateurs blessés, se frayant un chemin à travers le chaos. De nombreuses victimes ont été mortellement piétinées.

« Dans l’incident, 125 personnes sont mortes, parmi lesquelles deux étaient des policiers. Trente-quatre personnes sont décédées à l’intérieur du stade et les autres ont succombé à l’hôpital », avait d’abord expliqué dans un communiqué le chef de la police locale, Nico Afinta. « A un moment, elles se sont dirigées vers la sortie. Mais il y a eu une accumulation [de personnes] et, dans ce processus d’accumulation, [les gens] ont eu le souffle coupé, un manque d’oxy...


Lire la suite sur LeJDD