Indre: près de 20.000 festivaliers rassemblés pour le Teknival malgré des arrêtés d'interdiction

François NASCIMBENI / AFP

Le festival de musique techno, qui fête son 30e anniversaire, va se tenir tout le week-end dans le petit village de Villegongis.

Les arrêtés d'interdictions pris par la préfecture de l'Indre n'ont pas dissuadé les festivaliers de se rendre en masse dans l'Indre. Ce jeudi, environ entre 15.000 et 20.000 teufeurs ont convergé vers Villegongis, petit village d'une centaine d'habitants situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Châteauroux, pour participer au Teknival, selon la préfecture qui en attend 30.000. La grand-messe de la musique techno, qui fête ses 30 ans, n'avait plus eu lieu depuis 2019 en raison de la pandémie de Covid-19.

Dès mercredi, la préfecture de l'Indre avait pris un arrêté afin d'interdire "l'installation illégale de tout rassemblement festif à caratère musical non déclaré" jusqu'à lundi 6 heures. Un second arrêté interdit la "circulation aux véhicules transportant du matériel de sonorisation ou de production d'électricité".

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le propriétaire des terres n'était pas au courant

Ces arrêtés n'ont pas empêché les premiers véhicules d'arriver dans la nuit de mercredi à jeudi. "La circulation a commencé à être dense à 1 heure du matin", a expliqué sur BFMTV Jean-Marc Sevault, le maire de Villegongis.

"Les habitants ont été surpris de voir autant de véhicules. Ils se sont bien doutés qu'il s'agissait d'un spectacle illicite."

Selon Jean-Marc Seuvault, le Teknival se tiendra sur des terres agricoles appartenant à une personne habitant Châteauroux et qui n'avait pas été informée de la tenue de l'événement.

Combien seront-ils à participer au festival au cours du week-end ? Jean-Marc Seuvault avance le chiffre de 30.000 personnes, tout comme une source proche des organisateurs citée par l'AFP. "On attend 12.000 personnes aujourd’hui mais il reste encore trois jours jusqu’à la fin du week-end, redoute Alexis Rousseau-Jouhennet, maire de la commune voisine de Levroux et président de la communauté de communes Levroux Boischaut Champagne, interrogé sur BFMTV. C’est un rassemblement qui n’a pas eu lieu depuis plusieurs années. On peut attendre encore plus de personnes. C’est un vrai désastre pour le territoire de Villegongis"

"Assurer un spectacle sans dégâts"

Compte tenu des milliers de festivaliers déjà sur place, il ne reste plus qu'à tout faire pour que le Teknival se déroule dans les meilleurs conditions possibles, déplore le maire de Villegongis. "Je suis en relation avec le préfet de manière à ce que toute la sécurité soit mise en oeuvre et soit suffisante pour assurer un spectacle sans dégâts", a ajouté Jean-Marc Seuvault. "Certaines communes ont spontanément proposé de l’aide sur le plan sanitaire."

Onze associations de diverses régions de France ont indiqué avoir déployé sur le site du Teknival un dispositif sanitaire mobilisant 130 bénévoles pour prodiguer soins et conseils aux participants (alcool, stupéfiants, santé sexuelle, etc.). De son côté, la préfecture de l'Indre a indiqué qu'un centre opérationnel départemental réunissant les services de police, de gendarmerie, des pompiers, de l'Agence régionale de santé (ARS), du conseil départemental et des associations de sécurité civile a été mis en place et activé tôt ce jeudi matin.

"Un dispositif de sécurité et de secours est en cours de déploiement sur le terrain, a-t-elle ajouté. "Il est ainsi fortement recommandé d'éviter le secteur." Des contrôles sont également effectués près du site où doit avoir lieu le festival, notamment pour vérifier le respect des arrêtés pris pour interdire le transport de matériel sonore.

200 gendarmes mobilisés

Dans la soirée, ce jeudi, le préfet de l'Indre a indiqué que 200 gendarmes étaient mobilisés sur place avec des renforts d'autres départements. Des contrôles aléatoires des véhicules et des identités, avec des équipes cynophiles, vont être menées.

Du côté du dispositif médical, des hélicoptères du Samu sont pré-positionnés pour pouvoir transporter des festivaliers vers l'hôpital le plus proche en cas de besoin.

Même si des arrêts interdisant le rassemblement ont été pris, le préfet a déclaré que les forces de l'ordre n'interviendraient pas pour empêcher la tenue du festival.

"L'idée n’est pas d’empêcher ce rassemblement de 30.000 personnes parce que cela mobiliserait des moyens de sécurité considérables, mais de le sécuriser au maximum", a-t-il lancé lors d'un point presse.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO-Ukraine : des jeunes volontaires organisent une "rave" de nettoyage