Infantino, des solutions pour tout, de la honte pour rien

·1 min de lecture

Il faut imaginer la scène. Devant le conseil de l'Europe se tient le très digne Gianni Infantino. Président de la FIFA, il représente une des grandes puissances non étatiques en ce bas monde. Et il est bien décidé à assumer ses responsabilités face à l'histoire. Dans ce but, il dispose d'une arme absolue : la Coupe du monde va se dérouler tous les deux ans. Ce n'est plus une affaire de gros sous, comme il l'a quand même concédé devant ses pairs, mais quasiment une obligation morale pour le football. L'homme n'est plus un comptable, il est en mission. Il doit probablement songer aux hordes de miséreux qui attendent que sa parole s'abatte et leur offre le salut. Pas simple. Cependant, cet homme est capable de tout. Il a même évincé Blatter et Platini pour " corruption " et " malversation ". Aucune honte ne fera rougir son front. "Nous devons donner de l'espoir aux Africains pour qu'ils ne soient plus obligés de traverser la…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles