Infantino, touche pas à notre foot

SO FOOT
So Foot

Il fut une époque, pas si lointaine, où Gianni Infantino ne dérangeait pas grand monde. Son nom ? Inconnu au bataillon. Pour le grand public, il était juste le chauve rigolo des tirages au sort, un mec à la tronche marrante qui faisait son apparition au moment de découvrir les affiches des compétitions de l'UEFA. Une belle époque. En 2016, tout a changé : Infantino a profité de la suspension de Sepp Blatter pour sortir de l'ombre, devenant le nouveau président de la FIFA. Depuis, tout le monde connaît son nom et ses idées saugrenues. Et même le jour de son cinquantième anniversaire, le Suisse a trouvé le moyen d'être détestable en étalant toute son hypocrisie en pleine crise sanitaire lors d'un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport. "Nous pouvons peut-être en profiter pour réformer le football en faisant un pas en arrière, suggère Infantino dans l'interview publiée ce lundi. Avec des formats différents. Des tournois…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi