« Quand je me suis intéressé au bitcoin, j’ai été frappé par la foudre », raconte Eric Larchevêque, cofondateur de Ledger

ALGOSUP

INTERVIEW - A l’occasion de VivaTech, Eric Larchevêque, cofondateur de Ledger, revient sur son parcours de serial entrepreneur et en profite pour aborder les grandes problématiques liées au Web 3

Son nom est derrière Coinhouse, la première crypto-banque européenne, et surtout derrière Ledger, poids lourd de l’univers crypto qui propose une solution de stockage des actifs numériques. A l’occasion de VivaTech, Eric Larchevêque, entrepreneur touche-à-tout, revient pour 20 Minutes sur son parcours hors norme et en profite pour aborder les grandes problématiques liées au Web 3 : de la décentralisation à la protection des données personnelles en passant par le coup de projecteur inattendu d’Eric Zemmour pendant la dernière campagne présidentielle. Rencontre avec une des grandes figures de l’univers crypto en France.

Pouvez-vous revenir sur votre parcours qui vous a mené jusqu’au monde des cryptos ?

J’ai eu mon diplôme d’ingénieur en micro-électronique en 1996 et j’ai créé ma première entreprise un peu avant d’être diplômé. C’était le tout début d’Internet, on faisait des sites, de l’hébergement, l’équivalent d’une agence Web. On a fait ça deux ans et ensuite, on a voulu passer du service au produit avec mon associé. On a développé des moyens de paiement en ligne. On a développé cette entreprise qui est montée à 20 millions d’euros de chiffre d’affaires, on l’a vendue à Rentabiliweb qui était à l’époque un(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Près de 10 % des Français possèdent des cryptomonnaies, selon une étude
« Les créateurs feront basculer le grand public dans le Web 3 », explique Sébastien Badault, VP de Ledger
Créer un NFT, c'est du gâteau ? Pas du tout… Bienvenue dans la jungle d’Internet

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles