Inter, Kondogbia : "Si De Boer était resté, je serai peut-être parti"

Geoffrey Kondogbia a démenti les rumeurs l'envoyant à l'Olympique de Marseille.

L'Inter de Milan a retrouvé son rythme de croisière en Serie A depuis quelques semaines. Les Lombards enchainent les bons résultats et commencent à croire sérieusement en une qualification européenne. Une remontée à laquelle participe activement un Français, en la personne de Geoffrey Kondogbia. Ce dernier retrouve petit à petit son meilleur niveau alors que son début de saison avait été des plus alarmants.

Donnarumma pas tenté par la Juventus

Invité de l'émission Football Show de BeIn Sports, l'ancien monégasque a reconnu qu'il se sentait très bien depuis l'arrivée aux commandes de l'équipe de Stefano Pioli. "Je suis plus à l'aise dans le nouveau système, mais c'est surtout une question de confiance et de mentalité. C'est quand on se sent bien mentalement que les choses commencent à aller mieux", a-t-il déclaré. 

Le coté affectif a donc été un élément primordial dans son rebond. C'est même ce dont il avait besoin pour reprendre le fil de sa carrière et justifier l'énorme investissement qu'a fait sur lui le club lombard. "Pioli m'a tout de suite parlé et m'a dit que c'était inconcevable qu'un joueur comme moi se retrouve dans cette situation, raconte-t-il. Il a essayé d'abord de me redonner confiance. Ca a payé et aujourd'hui ça se passe nettement mieux. Et c'était le mot d'ordre pour tous les joueurs. Lui, il est venu et a redonné confiance à tout l'effectif".

"J'ai travaillé, j'ai patienté et je n'ai pas dit un mot" 

Kondogbia profite de la période actuelle, surtout qu'il a dû passer par beaucoup de moments compliqués. Le pire qu'il a eu à endurer est celui où il s'est fait sortir par Frank De Boer, le prédécesseur de Pioli, à la 25e minute d'un match. "C'était très dur. C'était comme une petite humiliation, s'est-il souvenu. On a eu une discussion avec le coach et je lui ai dit que je n'étais pas forcément d'accord et que les choix lui appartenaient. Mais c'est surtout la sortie médiatique qui ne m'avait pas plu. Après ça, je devais travailler et patienter. Je n'ai pas dit un mot. J'ai essayé de bosser".

S'il s'est mué dans le silence, l'international tricolore a tout de même reconnu avoir parallèlement envisagé un départ : "Si De Boer était resté, je pense que je serais parti. Car quelque chose s'est cassé entre nous. Il n'y avait plus de discours entre nous. Et je n'étais pas le seul dans ce cas au club". Aujourd'hui, cet épisode fait partie du passé. Et Kondogbia essaye surtout d'en retenir le côté positif : "Mais c'est une leçon aussi pour moi. J'ai appris dans ce qui m'est arrivé. Ça m'a forgé. C'était un mal pour un bien".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages