Interview Michael Robinson et Darren Tulett

SO FOOT
So Foot

Tous les deux, vous êtes très populaires, en France comme en Espagne. Comment s'est passée l'arrivée dans vos pays d'adoption ?

Michael Robinson : Il faut se rappeler que quand je suis arrivé ici, en 1987, le corps de Franco était encore chaud, pour ainsi dire. Pour la génération de mon père, l'Espagne n'était qu'un petit pays à l'ombre des Pyrénées, dirigé par un dictateur. C'était vraiment une toute jeune démocratie, donc les Espagnols étaient contents qu'un Anglais les respecte et choisisse de s'y installer. Ça a dû être très différent pour Darren, et plus difficile, car la France, c'est "la République de France" [en français], c'est un modèle, une nation cultivée, et je vois mal les Français dire : "Dieu merci, un Anglais vient chez nous."

Darren Tulett : Ce n'est pas le genre, en effet ! En fait, je suis arrivé avec toute ma différence en tant…

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi