IPTV : à qui profite le crime ?

SO FOOT
·1 min de lecture

Certains la présentent presque comme une mesure de légitime défense. À l'heure où Mediapro a cru qu'il était possible de rassembler 3,5 millions d'abonnés autour d'une offre à 25 euros mensuels pour de la Ligue 1, l'IPTV a soudain pris des airs de chevalier blanc. Face à l'avidité des diffuseurs, l'offre pirate n'en semblait que plus légitime. Même l'effondrement de la chaîne Téléfoot n'a pas modifié l'équation : trop cher, trop éparpillé, trop volatile, le football payant à la télévision lasse et agace. Depuis plusieurs années, c'est l'IPTV (Internet Protocole Television) qui convainc un nombre croissant de foyers français. Le deal ? Payer une somme mensuelle ou annuelle pour s'offrir un boîtier ou une application, qui donnent accès à des dizaines, voire des centaines de chaînes payantes. Notamment celles qui diffusent…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com