Italie : l'idée choquante du patron de la Serie A pour "lutter" contre le racisme

Un enregistrement de Luigi De Siervo, le directeur général de la Serie A, fait polémique en Italie. Le dirigeant est accusé de vouloir faire abstraction du racisme, qui sévit pourtant dans les stades du pays.

Le racisme n'en finit plus de faire la Une de l'actualité, en Italie. En ce moment, c'est le directeur général de la Serie A qui fait polémique. Un enregistrement de Luigi De Siervo, diffusé par le site Repubblica.it, a fait scandale en Italie.

Une enquête a été ouverte par la Fédération

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

La conversation a été enregistrée avec un téléphone portable pendant le conseil de la Ligue, le 23 septembre dernier, et a immédiatement suscité l'intérêt du procureur de la Fédération italienne de football, qui a depuis ouvert une enquête. De Siervo aurait ainsi proposé de couper les micros proches de certaines tribunes pour que l'on ne puisse pas entendre les cris racistes: "Des chants racistes ? Désactivons les micros afin qu'ils ne puissent pas être entendus." Plutôt que de lutter contre le racisme, le patron de Serie A souhaiterait faire semblant qu'il n'existe pas dans certains stades italiens.

Dans la salle, outre De Siervo, étaient présents le président de la Ligue, Gaetano Miccichè, le directeur général de l'Atalanta Lucas Percassi, le directeur général de l'Inter Milan Alessandro Antonello, le président et directeur général de l'AC Milan Paolo Scaroni, le vice-président de l'Udinese Stefano Campoccia et le secrétaire de la séance Ruggero Stincardini.

S'il a reconnu les faits et déjà annoncé une action en justice, De Siervo a tenu à se défendre, niant vouloir cacher ce sujet épineux qu'est le racisme : "Dans l'audio, vous...

Lire la suite sur RMC Sport

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi