Jérémy Doku de retour avec Rennes contre Saint-Étienne

Jérémy Doku n'a disputé que douze matches de Championnat cette saison avec Rennes. (Baptiste Paquot/L'Équipe)

Après bien des malheurs cette saison, le Belge Jérémy Doku, de retour dans le groupe de Rennes qui affrontera Saint-Étienne samedi (21 heures), pourrait ajouter une touche de percussion dans le sprint final des Bretons.

Jéméry Doku (19 ans) réapparaît dans le groupe rennais au bout d'une deuxième saison gâchée par les blessures. L'attaquant international belge, quart-finaliste de l'Euro 2021, a disputé les quatre premiers matches de la saison avant de s'arrêter net (ischios) contre Nantes (1-0, le 22 août), ce qui l'a éloigné des terrains six semaines. Il devait revenir à Metz (3-0, le 17 octobre) mais il s'était, cette fois, blessé à un genou à l'entraînement (ligament latéral interne).

Après cinq semaines d'absence, il était revenu pour quatre matches, le temps de marquer à Lorient (2-0, le 28 novembre), mais il y avait eu rechute et il n'avait pas pu rejouer avant début 2022. Là encore, il avait aligné quatre apparitions, le temps d'une passe décisive pour Laborde contre Bordeaux (6-0, le 16 janvier), avant d'être encore touché aux ischios.

lire aussi

Résultats et calendrier de la L1

Un mois plus tard, il enchaînait... quatre matches, avec une nouvelle passe décisive pour Laborde contre Angers (2-0, le 6 mars), suivis d'une titularisation plutôt réussie à Leicester (ANG) en huitièmes de finale aller de Ligue Europa Conférence (0-2, le 10) et d'une blessure à un mollet dès son entrée en jeu à Lyon (4-2, le 13). Il devait manquer deux matches mais son absence s'est donc étirée sur six semaines. Et il reste quatre matches à couvrir dans une fin de saison bouillante où le dragster belge pourrait avoir son rôle à jouer.

Il devrait rester la saison prochaine

Plus fort investissement de l'histoire du club (26 M€ hors bonus), l'ex-ailier d'Anderlecht avait semé fulgurances et péchés dans la finition la saison passée, celle de la découverte de la L1 et de la Ligue des champions, quand il n'était jamais blessé. Rennes s'est hissé sur le podium presque sans cet atout majeur cette saison, et sans Kamaldeen Sulemana et Loïc Badé depuis février.

Difficile de savoir où en serait Rennes avec un Doku qui, lorsqu'il a joué, s'est plus facilement connecté à ses coéquipiers et aux mouvements rennais que la saison passée. Au moins, il existe de fortes chances pour que Rennes en profite encore la saison prochaine, alors qu'il est sous contrat jusqu'en 2025.

lire aussi

Rennes condamne l'agression subie par son directeur du centre de formation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles