« Si j’avais été là… » ce joueur persuadé qu’il aurait pu faire gagner la Coupe du monde à la France

Si l’équipe de France s’est inclinée lors de la finale de la dernière Coupe du monde face à l’Argentine, ce n’est pas la première fois que les Bleus sont battus à ce stade de la compétition. En 2006, ils avaient perdu aux tirs au but contre l’Italie et d’après Sébastien Frey, l’issue aurait pu être différente s’il avait été présent.

16 ans après la défaite face à l’Italie, l’équipe de France s’est de nouveau inclinée aux tirs au but en finale d’une Coupe du monde. Comme en 2006, les Bleus n’ont pas réussi à repousser un seul penalty adverse contre l’Argentine le 18 décembre dernier, ce qui avait déjà été le cas face à la Squadra Azzurra.

Frey, blessé pour la Coupe du monde 2006

Si Fabien Barthez était titulaire dans les cages françaises, Sébastien Frey aurait également pu figurer dans la liste de Raymond Domenech. L’ancien gardien de la Fiorentina s’était blessé au genou et n’avait pas été du voyage. Il pense d’ailleurs que sa présence aurait pu changer l’issue de la finale face à l’Italie.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Sur les cinq penalties, j'en avais deviné trois »

« Je me suis cassé le genou en janvier et je n’ai pas pu jouer le Mondial 2006. Je reviens par la suite en équipe de France. Je n’aurais jamais joué, mais j’aurais fait partie de ce groupe. Séance de tirs au but, sur les cinq penalties, j'en avais deviné trois parce que ce sont…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com