Jacques-Henri Eyraud : "Pape Diouf, c'est quelqu'un qui en imposait"

SO FOOT
So Foot

Quelle est votre première réaction à la suite de la tragique disparition de Pape Diouf ?

C'est quelqu'un que je n'ai pas connu et c'est un immense regret. C'est là qu'on se dit qu'on a raté quelque chose. C'est la vie. C'est quelqu'un que j'ai suivi durant de nombreuses années. Je suis très admiratif du parcours de l'homme, né au Tchad, ayant grandi au Sénégal et arrivé encore très jeune à Marseille. D'avoir eu par la suite cette trajectoire professionnelle, c'est exceptionnel. Ça montre toutes les qualités et le temps de l'homme.


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Il a été l'un des présidents majeurs de l'OM, l'un des plus populaires si ce n'est le plus populaire depuis Bernard Tapie. Que retenez-vous de ces années-là ?

Je pense qu'il a fait du très bon travail à la tête de l'Olympique de Marseille. Il a été l'homme de choix difficiles, mais payants. C'est, par exemple, ce…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi