• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jai Hindley prend le maillot rose à Richard Carapaz à la veille de l'arrivée du Giro

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si Alessandro Covi s'est imposé sur la 20e étape du Giro, samedi, au Passo Fedaia, Jai Hindley a, lui, renversé Richard Carapaz dans les derniers kilomètres pour prendre le maillot rose.

Quel final ! Au terme d'une 20e étape qui a tenu ses promesses, Alessandro Covi (UAE Emirates) s'est imposé au Passo Fedaia, ce samedi, pendant que Jai Hindley (Bora-Hansgrohe) a laissé sur place Richard Carapaz (Ineos) dans les derniers kilomètres pour prendre le maillot rose à la veille de l'arrivée de Vérone. L'Australien compte désormais 1'25 d'avance sur l'Equatorien.

lire aussi

Le film de l'étape

Vainqueur de l'étape du jour, Alessandro Covi s'est glissé dans l'échappée impulsée par Giulio Ciccone à 147 kilomètres de l'arrivée, avant de creuser l'écart au Passo Pordoi. Pour preuve, après une superbe descente, il a vu le reste de l'échappée relégué à 2'23. Si Domen Novak est progressivement revenu sur lui, ne comptant que 40 secondes de retard à 2,7 kilomètres de l'arrivée, le coureur italien a résisté pour s'imposer en 4h46'34, 32 secondes devant son poursuivant.

Mais, outre l'attaque du Français de la Cofidis Guillaume Martin à 5 kilomètres de l'arrivée, rapidement repris par le peloton, l'attraction de cette fin de course a eu lieu avec l'attaque de Richard Carapaz à deux kilomètres du terme, à laquelle a répondu Jai Hindley, son dauphin au classement général. Plus fort que l'Equatorien, Hindley s'est progressivement envolé jusqu'à créer un écart de plus d'une minute avec son vis-à-vis.

Carapaz a perdu gros

Finalement 6e de l'étape à 2'30 de Covi, Hindley a repris 1'30 à Carapaz et frappé un grand coup en s'emparant du maillot rose à la veille de l'arrivée. Celui qui s'était octroyé cette distinction l'espace d'un jour en 2020 a profité de cette 20e étape, où les pentes oscillaient régulièrement entre 10 % et 18 %, pour renverser la table et se mettre en très bonne posture pour la victoire finale, qui se jouera dimanche lors d'un dernier contre-la-montre. Courageux dans les derniers kilomètres, Mikel Landa a, lui, terminé devant Richard Carapaz et revient à 26 secondes de la deuxième place au général.

lire aussi

Toute l'actualité du Giro

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles