Jallet, l'indispensable

SO FOOT

La scène se déroule le 9 mars dernier. Aux alentours de 22 heures, dans le vestiaire lyonnais du Parc OL. Nous sommes à la mi-temps du huitième de finale de Ligue Europa entre l'OL et la Roma, et les Gones ont la tête basse. Leur première période, catastrophique, les mène droit vers une défaite assurée. Les rapprochant presque déjà d'un élimination inévitable. Pour empêcher cela, il faut donc sonner la révolte, remettre sur pied des soldats blessés, réconforter des hommes à la dérive. Un rôle réservé généralement à l'entraîneur. Mais pas là. Ce dernier, Bruno Génésio, "n'a même pas pu placer un mot" de l'aveu même de Jérémy Morel. Le capitaine, Maxime Gonalons ? Il n'a pas vraiment eu le temps de parler non plus. Non, celui qui s'est levé a le crâne chauve. Et, ce jour-là, une chasuble de remplaçant sur le dos. Sur le banc durant la première période, Christophe Jallet ne s'est pas privé pour crier ce qui…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages