Jannik Sinner après son abandon face à Andrey Rublev à Roland-Garros : « J'ai senti quelque chose d'étrange »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Malgré l'intervention du kiné, Jannik Sinner a dû se résoudre à abandonner lundi face à Andrey Rublev. (N. Luttiau/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Touché au genou gauche au début du deuxième set, Jannik Sinner, qui a abandonné lundi durant le troisième set de son huitième de finale contre Andrey Rublev, admet qu'il n'aurait pas été très sage de poursuivre la rencontre dans ces conditions.

Jannik Sinner, après son abandon face à Andrey Rublev (1-6, 6-4, 2-0, ab.) lundi, en huitièmes de finale de Roland-Garros : « Je me suis plutôt senti bien dans le premier set, mais à 2-1 dans le deuxième, au service, j'ai senti, je ne sais pas comment dire, quelque chose, une douleur. Je pensais qu'elle partirait au cours du match, mais ça n'a pas été le cas et ce n'était malheureusement pas la bonne décision de continuer ainsi. On verra demain.

Il y a deux jours, c'était un endroit (du genou gauche). Aujourd'hui, c'en est un autre. On m'a dit qu'il n'y avait pas de problème, pas de risque (à débuter la rencontre). J'ai essayé de pousser, mais quand j'ai sauté pour servir, j'ai senti quelque chose d'étrange, qui m'a fait très mal. »

lire aussi

Le tableau de Roland-Garros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles