Japon : Kyoko Ishikawa, passionnée par les Jeux olympiques

Atelier des modules, franceinfo
·1 min de lecture

Kyoko Ishikawa est fan des Jeux olympiques. Cette Tokyoïte n'a pas manqué une édition depuis 30 ans. Elle s'est rendue à Barcelone (Espagne) en 1992, à Atlanta (États-Unis) en 1996, à Sydney (Australie) en 2000, puis à Athènes (Grèce) en 2004, ainsi que Pékin (Chine) en 2008, Londres (Royaume-Uni) en 2012 et Rio (Brésil) en 2016. "Et bien sûr, je suis là pour Tokyo !", assure-t-elle.

Des Jeux d'été à 13 milliards de dollars


"Tellement de gens se réunissent de partout dans le monde et restent dans une même ville pendant quelques semaines. Puis la ville se transforme en un mélange de personnes, une diversité dans une si forte concentration. C'est possible seulement pendant les Jeux olympiques", explique Kyoko Ishikawa. Les Jeux olympiques de Tokyo étaient initialement prévus l'été dernier, mais ils ont été reportés d'un an en raison du coronavirus. Cette passionnée attend l'été prochain avec impatience : "J'ai été soulagée, car ils n'ont pas été complètement annulés". La majorité des Japonais préfèrent un report ou une annulation car la sécurité sanitaire se dégrade dans l'archipel. Le Premier ministre japonais affirme vouloir maintenir les JO en juillet. À 13 milliards de dollars, ces Jeux d'été sont les plus chers de l'histoire.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi