Le Japon dans le sillage du projet Blue Lock

Parmi les sensations de cette Coupe du monde 2022, le Japon s'est positionné en challenger intéressant. Inscrite dans le sillage de ce parcours, la pop culture a vu déferler un phénomène protéiforme : le manga Blue Lock. Succès impressionnant (21 tomes, 4,5 millions d'exemplaires vendus à l'international), l'ouvrage a effectivement vu sa popularité croître au gré des exploits de la sélection nippone. Comme la fine couche séparant le fictif du factuel.

Quand il entame son œuvre, au mois d'août 2018, Muneyuki Kaneshiro a ainsi articulé sa réflexion sur une base philosophique : détruire, puis reconstruire. Il faut dire que pour l'auteur, tout est parti de la cruelle déconvenue subie par les Samurai Blue contre la Belgique, lors du Mondial russe. Dominateurs, mais piégés par leur propre naïveté, les Japonais avaient alors manqué du vice…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com