Le Japon et la tragédie de Doha en 1993

Quand il quitte le Parc des Princes, au soir du 17 novembre 1993, David Ginola est inconsolable. Opposée à la Bulgarie, l'équipe de France quittait la route de la Coupe du monde 1994 sur un coup de Trafalgar signé Emil Kostadinov, pour lequel l'attaquant des Bleus sera à jamais désigné responsable. Ce qu'"El Magnifico" n'a certainement jamais su, c'est qu'un mois plus tôt, le 28 octobre au Qatar, Hajime Moriyasu, aujourd'hui sélectionneur du Japon, vivait pareil cauchemar.

"Je m'étais consacré à mon rêve de Coupe du monde. Nous avons eu tellement de camps d'entraînement que j'ai passé plus de temps avec mes coéquipiers qu'avec ma famille."Hajime Moriyasu

Acte I : tout va bien


Comme dans…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com