Le jaune de Cavani, la colère de Rousselot: les trophées décalés de la 30e journée de Ligue 1

Parce qu’il n’y a pas eu que le choc PSG-Lyon (2-1), la balade de santé de Monaco à Caen (3-0) ou le carton de Bordeaux sur Montpellier (5-1) lors de la 30e journée de Ligue 1, RMC Sport a listé pour vous les autres acteurs du week-end. Et il y a de sacrés clients.

Cavani, le trophée du mec trop vite énervé

On ne le connaissait pas forcément comme ça. Mais à Barcelone, on avait déjà pu déceler le potentiel « monte trop vite en pression » d’Edinson Cavani. L’Uruguayen a remis ça dimanche soir face à Lyon  (2-1). Très énervé par le carton jaune reçu par Adrien Rabiot (16e), El Matador avait déjà dit sa façon de penser à Clément Turpin. Quatre minutes plus tard, l’ancien joueur de Naples en remettrait une couche, cette fois pour une faute commise par lui. Sans tenir compte des recommandations de l’arbitre, Cavani a continué à se plaindre, encore et encore avant de – bingo ! – recevoir la précieuse biscotte qu’il avait bien cherchée.

A lire aussi: les notes de PSG-OL 

Triaud, le trophée du meilleur ultra

Maintenant qu’il n’est plus président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud peut se lâcher. Et devenir un vrai supporter à temps plein du club au scapulaire. Alors maintenant qu’il peut le faire, le dirigeant bordelais n’allait pas s’en priver. Ce qu’il a fait au moment de recevoir un hommage appuyé de la part des supporters… en communiant avec eux un fumigène à la main. Reste à savoir qui réglera l’amende. Lui ou son successeur ? Vu que maintenant, il est un supporter à 100 %, le débat est ouvert.

Rousselot, le trophée du professeur à bout (mais alors vraiment à bout )

A lire aussi: phénoménal,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages