Jean-Louis Valentin : "Ma démission a été un moment d'une très grande violence"

SO FOOT
So Foot

Avant de lancer l'interview, il prévient : "J'ai hésité avant de répondre positivement." Dix ans après, Knysna continue de suivre Jean-Louis Valentin. "J'ai fait beaucoup d'autres choses à la fédération et dans le monde du football, je ne veux pas être toujours ramené à Knysna, rappelle celui qui a été directeur de campagne de Michel Platini pour la présidence de l'UEFA en 2007 ou qui a notamment rédigé un rapport sur la modernisation des stades dans le cadre de la candidature française à l'Euro. Et puis de l'eau a coulé sous les ponts depuis, cette affaire ne hante pas mes nuits ni mes jours." Ceci étant, il reste un personnage central de cette drôle de page de l'histoire du football français. Alors, une fois les bases posées, il s'est replongé, une heure durant, dans ses souvenirs sud-africains.



Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Quel rôle teniez-vous exactement…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi