Jean-Luc Godard, sauve qui peut le football

Au commencement, il y a deux enfants qui jouent, qui s'échangent un ballon du pied en alternant les rôles : tu es l'attaquant, je suis le défenseur, puis on inverse. Ils jouent dans des ruines, des avions passent au-dessus de leur tête et le bruit d'un mortier succède à celui de la chaussure qui frappe le cuir. Le jeu, le football, est menacé par la folie des hommes, la guerre, objet du court-métrage commandé à l'automne 1990 par l'Unicef à Jean-Luc Godard et son épouse, la réalisatrice Anne-Marie Miéville : L'Enfance de l'art.

Vidéo

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com