Jean-Marc Pontvianne en finale du triple saut aux Mondiaux de Eugene

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jean-Marc Pontvianne retrouve la finale du triple saut. (F.Faugere/L'Equipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jean-Marc Pontvianne est le seul Français qualifié en finale du triple saut avec 16,95 m. Enzo Hodebar, avec un saut à 16,64 m, a échoué tout près à la 14e place. Son entraîneur, Benjamin Compaoré, est passé à côté avec 16,03 m.

Sélectionné pour ces Mondiaux à la suite de la blessure de Melvin Raffin, Jean-Marc Pontvianne a saisi l'opportunité de retrouver la finale des Championnats du monde après 2017. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le Nîmois s'est qualifié avec un saut à 16,95 m (+0,2 m/s) à son deuxième essai, soit la 6e performance des deux concours.

« Je suis satisfait. Ce n'est pas parfait mais j'ai su rester calme et m'adapter, réagissait-il après son concours. J'ai mordu le premier essai d'1,5 cm, il était très proche de la barre de qualification (17,05 m), j'ai cru que je repartais dans mes travers à mordre mes premiers sauts. La piste est géniale. Maintenant, place à la finale. »

lire aussi

Les résultats du triple saut

Pour ses premiers Championnats seniors, Enzo Hodebar n'est pas passé loin de la qualification. Avec un seul saut mesuré à 16,64 m (+0,9 m/s), il a terminé 14e, à cinq centimètres de la qualification. « Il y a un peu de déception, ce n'est pas ce à quoi je m'attendais, reconnaissait le Guadeloupéen de 23 ans. Aujourd'hui (jeudi), j'étais ''on fire'', je voulais tellement aller en finale. J'ai voulu en rajouter sur le deuxième essai et j'ai mordu le troisième de quelques millimètres. C'est ma première expérience en grand Championnat, je prends toutes les leçons. »

Pichardo au rendez-vous

Benjamin Compaoré, qui portait un ruban noir sur sa combinaison en hommage à son ancien entraîneur, Jean-Hervé Stievenart décédé le 27 juin, était loin du compte avec 16,03 m (+0,5 m/s). « Il va falloir que je prenne du recul, expliquait le sauteur de 34 ans, également entraîneur d'Hodebar. Je mords le premier de pas grand-chose, sur le deuxième, ma marque avait été bougée, donc je suis loin de la planche. Au troisième, je réajuste à l'aveugle. Mes sauts ne sont pas concluants, ils ne montraient pas que je pouvais passer en finale. »

Le champion olympique portugais Pedro Pichardo a dominé les qualifications avec 17,16 m devant le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango (17,15 m) et l'Italien Emmanuel Ihemeje (17,13 m). L'Américain Christian Taylor, tenant du titre, est éliminé avec 16,48 m. La finale est prévue samedi à 3h00, heure française.

lire aussi

Toute l'actu des Mondiaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles