Jean-Philippe Mateta sur les JO : "C'est un rêve, un objectif"

Goal.com

Originaire de Sevran en région parisienne, Jean-Philippe Mateta, notamment passé par l'Olympique Lyonnais, évolue aujourd'hui en Allemagne, au sein du club de Mayence. Prometter et ciblé par des clubs d'un standing supérieur, l'attaquant s'est confié dans les colonnes de France Football, ce dimanche. Selon lui, évoluer en Allemagne lui fait du bien, lui qui, à 22 ans, estime avoir atteint une certaine maturité qui porte aujourd'hui ses fruits. 

"Maintenant, je peux dire que je suis un homme, à 22 ans. Aujourd'hui, je vois des choses que je ne voyais pas avant. Mes parents voient aussi que j'ai mûri. De base, je suis quelqu'un de mûr. Je n'ai pas fait de centre de formation. Je ne sors pas tout le temps, encore moins depuis que je suis avec ma fiancée. Je fais beaucoup attention à mon corps. J'ai toujours été quelqu'un de calme, très famille. Je suis souriant tout le temps", a ainsi déclaré le Français, intègre. 

"Les JO, on les regardait étant petit​"

Déterminé à faire ses preuves au plus haut niveau, Jean-Philippe Mateta vise plus haut que Mayence à l'avenir. Néanmoins, cela n'empêche que la Bundesliga semble être un championnat qui lui plaît particulièrement. "Franchement, l'Allemagne, j'aime bien. Mais moi, c'est le projet qui m'intéresse, pas le club. Je n'ai pas de club dans ma tête. Un club qui joue les premières places, qui a des ambitions. J'ai 22 ans. Je dois jouer. Je dois marquer des buts", explique le jeune joueur. 

Enfin, l'ancien de l'OL ne s'en est pas caché : en cas de maintien de la compétition, disputer les Jeux Olympiques avec les Bleus constituerait un formidable accomplissement. "C'est un rêve, un objectif. Il faut que j'y aille ! Pour y aller, il faut marquer des buts, bien jouer. C'est le coach qui décide. Les JO, on les regardait étant petit. Avec tous les sports, etc. Avec Usain Bolt, une légende. J'aime bien", a ajouté Jean-Philippe Mateta. En attendant, l'heure est à la prudence et au confinement. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi