Jean-Pierre Papin : "Les vrais numéros 9 français ont quasiment disparu"

Dans les colonnes de France Football, le Ballon d'Or 1991 a dressé un constat : le pur numéro 9 est une espèce en voie de disparition.
Dans les colonnes de France Football, le Ballon d'Or 1991 a dressé un constat : le pur numéro 9 est une espèce en voie de disparition.

Dans son édition de mardi, France Football a établi le classement des plus grands buteurs français de l’histoire. Dans celui-ci figure notamment un certain Jean-Pierre Papin, ancienne gloire du football tricolore et de l'Olympique de Marseille. Si le Ballon d'Or 1991 pouvait se targuer d'être un pur avant-centre, force est de constater que les profils similaires se font de plus en plus rares aujourd'hui. C'est d'ailleurs le constat qu'il a dressé dans les colonnes du magazine. 

"Les vrais numéros 9 français ont quasiment disparu"

"L’avant-centre pur, c’est une espèce en voie de disparition. Aujourd’hui, le jeu a beaucoup changé. Son évolution, notamment en France, a fait que beaucoup d’équipes jouent désormais avec deux ou trois attaquants rapides et n’ont très souvent plus de buteur dans l’axe", a d'abord analysé JPP. 

"Hormis peut-être Karim Benzema et Olivier Giroud, les vrais numéros 9 français ont quasiment disparu. Et ce n’est certainement pas un hasard s’ils évoluent tous les deux à l’étranger...", a ensuite regretté le Français. Le football évolue, les profils aussi. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi