Le jeu vidéo « FIFA » va changer de nom et devenir « EA Sports FC »

Les futures éditions de porteront désormais le nom . (EA Sports)

À compter de 2023, les jeux FIFA changeront de nom et deviendront EA Sports Football Club. Un vrai pari pour la marque, contrainte de se détacher de la fédération sportive.

C'est la fin d'un accord long de 20 ans, l'un des plus lucratifs de l'histoire du jeu vidéo. Ce mardi, EA Sports, l'éditeur de la licence FIFA, a officialisé la fin du partenariat qui l'associait depuis 1993 à la Fédération Internationale de Football Association, régisseur du football mondial. Conséquence directe de cette annonce, pressentie depuis un moment : à compter de 2023, il ne sortira plus de jeux estampillés FIFA sur console. Ils seront désormais affublés d'un nouveau nom : EA Sports Football Club.

Des rumeurs confirmées

Toujours prévu pour septembre, FIFA 23 sera donc le dernier jeu de la licence appelé ainsi, avant de laisser la place à EA Sports FC courant 2023. « Une des principales raisons pour laquelle on l'annonce si tôt, c'est parce qu'on veut être transparent envers nos joueurs et nos partenaires et être très clairs sur le chemin qu'on va emprunter, révèle David Jackson, vice-président d'EA Sports FIFA, interrogé par L'Équipe. Continuer comme si de rien n'était dans un océan de rumeurs, ce n'est pas facile. »

lire aussi

FIFA 22 : EA Sports pense à changer le nom de son jeu FIFA

Officiellement, EA Sports n'évoque qu'une volonté de « contrôler la marque, qu'elle nous appartienne » et une envie de « bâtir le plus grand club de football au monde » pour justifier cette séparation. Certains médias anglophones évoquent plutôt un désaccord financier, la FIFA réclamant 2,5 milliards de dollars pour renouveler un accord prête-nom sur dix ans. De son côté, l'éditeur est persuadé de pouvoir conserver la puissance de sa licence, même en changeant d'intitulé.

Plus de contenus sur le Mondial

En bouleversant les repères de ses joueurs, EA Sports prend pourtant un pari risqué. L'éternel rival de FIFA, Pro Evolution Soccer, l'a appris à ses dépens : depuis qu'elle a été rebaptisée eFootball en 2020, la simulation de Konami a perdu une grande partie de ses joueurs. « Nos joueurs et nos partenaires nous disent que l'expérience en jeu est ce qui compte le plus, tient à rassurer David Jackson. Les modes, les graphismes, le gameplay... Tout ça ne va pas changer. On n'est pas naïfs et on sait qu'il y aura peut-être plus de compétition dans le futur. Mais on veut créer une expérience si phénoménale que les joueurs aimeront EA Sports FC autant que FIFA. »

Hormis le changement de nom, ce rebranding devrait en effet avoir peu de conséquences sur l'expérience proposée aux joueurs, si ce n'est la disparition du contenu axé sur la Coupe du monde tous les quatre ans. Mais EA assure quand même vouloir en faire « un symbole de changement, pas qu'un changement de symbole » et promet des innovations sur ses prochains jeux, pour les rendre « plus innovants et inclusifs ». Encore faut-il que le public suive.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles