Jeux olympiques 2020: on connaît déjà le tableau des médailles à Tokyo

RMC Sport

L’économiste français Wladimir Andreff avait été le premier à tenter l’expérience, en 2008, en construisant un modèle socio-économique de prédiction du nombre de médailles par pays aux Jeux olympiques.

En intégrant de nombreuses variables, telle que le PIB/habitant, le niveau démographique, l’importance culturelle du sport et son poids économique ou encore le régime politique, le professeur émérite à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne avait bâti un outil de prédiction significatif à plus de 70% sur tous les Jeux olympiques entre 1976 et 2004.

Son idée était de considérer que "la dotation et le développement des ressources, aussi bien économiques qu’humaines, sont des déterminants de la performance olympique d’une nation". Et ses calculs réalisés avant les JO de Pékin avaient montré une réussite quasi parfaite de son modèle.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Un outil efficient à plus de 70%

40 médailles avaient été prédites pour la France, pour au final… 40 médailles effectivement glanées lors de la compétition chinoise. 102 médailles prédites pour les Etats-Unis, contre 110 réellement gagnées. Ou encore 44 médailles pour l’Allemagne contre 41 dans la réalité.

A la rigueur, les seules erreurs, et notables, étaient la Chine, où le modèle avait prévu 85 médailles en faveur du pays organisateur, contre 100 effectivement gagnées, et la Russie, avec 105 médailles prévues et 72 gagnées réellement.

Sauf qu'en moyenne, la...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi