• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jeux Olympiques de Tokyo 2021 : combien gagnent les sportifs français médaillés ?

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au cinquième jour de compétition aux Jeux Olympiques de Tokyo, l’honneur des français est sauvé ! En effet, à la date du lundi 26 juillet 2021, cinq médailles, dont une d’or, ont déjà été remportées. Ce sont la judoka Sarah-Léonie Cysique (médaille d’argent) et la sabreuse Manon Brunet (médaille de bronze) qui ont ajouté deux médailles au palmarès de la France. L’occasion de se demander combien sont payés les sportifs qui vont représenter la France à cette prestigieuse compétition. L’équipe du 28’ sur Arte a enquêté lundi 26 juillet… et pour ces Jeux Olympiques 2021, la France chouchoute ses athlètes ! Ainsi, chaque sportif sélectionné est payé 4.000 euros par l’État pour se rendre à la compétition, comme l’explique la journaliste Anna Ndiaye en plateau : "À cela viennent s’ajouter pour les médaillés 65.000 euros par médaille d’or", indique-t-elle. Une belle prime qui doit bien motiver !

Mais ceux qui remportent les 2e et 3e places sont aussi récompensés : "25.000 euros pour l’argent, et 15?000 pour le bronze", précise la journaliste d’Arte. À noter que ces primes ont été revalorisées afin de montrer plus de "considération" aux gagnants, puisqu’à Rio 2016, elles étaient de 50.000 euros pour l’or, 20.000 euros pour l’argent et 13.000 euros pour le bronze. Mais tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne au niveau de la prime : "Un Singapourien qui remporte la médaille d’or peut toucher jusqu’à 650.000 euros de l’état, en revanche en Suède ou au Royaume-Uni, rien n’est prévu !" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles