Jeux olympiques de Tokyo: une annulation coûterait 65 milliards d’euros au Japon

RMC Sport

Le huis clos imposé pour le match de Ligue des champions PSG-Dortmund (en exclusivité sur RMC Sport 1), les matchs du VI Nations reportés à octobre prochain, les matchs de Ligue 1 qui vont se jouer sans supporters... Et si ce n’était que le début ?

Une compétition majeure, si ce n’est la plus importante de l’année, s’inquiète à son tour d’une probable annulation ou report à cause du coronavirus: les Jeux olympiques de Tokyo 2020 (24 juillet-9 août). Pourtant, il y a quelques semaines, le CIO avait affirmé son intention de ne pas toucher au calendrier et avait appelé les athlètes à poursuivre leur préparation.

Un coût d'annulation évalué à... 65 milliards d'euros

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Mais s’il fallait les décaler, voire les annuler tout simplement ? En plus d’un véritable drame, pour des milliers de sportifs et de sportives de haut-niveau, ce choix risquerait de porter un coup sévère à toute l’économie nippone. En effet, d’après une étude de SMBC Nikko Securities publiée par Kyodo News, "l'annulation des Jeux olympiques de Tokyo 2020, en raison de l'épidémie de coronavirus, entraînerait une baisse de 1,4% du produit intérieur brut (PIB) du pays".

Dit comme ça, ça n’a l’air de rien mais cette baisse représenterait plus de 65 milliards d’euros (7,8 billions de yens) ! L’étude montre aussi que l’annulation provoquerait une chute du revenu national japonais de 24% par rapport à 2019.

Cette publication, au scénario...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi