Jeux olympiques: Les villes japonaises abandonnent leurs projets d'accueil des athlètes

·1 min de lecture
JEUX OLYMPIQUES: LES VILLES JAPONAISES ABANDONNENT LEURS PROJETS D'ACCUEIL DES ATHLÈTES

TOKYO (Reuters) - Des dizaines de villes japonaises ont abandonné leur projet d'accueillir des athlètes étrangers participant aux Jeux olympiques à partir de juillet en raison de ressources insuffisantes dans le contexte d'une quatrième vague d'infections au coronavirus, rapporte jeudi le journal Nikkei.

Sur les 528 villes enregistrées pour accueillir des concurrents internationaux, environ 40 ont décidé de ne pas accepter d'athlètes pour des camps d'entraînement et des échanges culturels avant le grand événement sportif mondial, a indiqué le journal en citant une source gouvernementale.

Le gouverneur de la préfecture d'Ibaraki, Kazuhiko Ooigawa, a déclaré mercredi qu'il avait rejeté la demande du comité d'organisation des Jeux olympiques de Tokyo de réserver des lits d'hôpital pour les athlètes, car la préfecture devait donner la priorité aux citoyens plutôt qu'aux athlètes.

Il a déclaré qu'un nouveau report des Jeux - qui devaient initialement se tenir l'année dernière - ou une annulation pure et simple devraient être envisagés si la pandémie s'aggravait.

Le Comité international olympique a déclaré mercredi qu'il soutenait les mesures prises par le Japon pour lutter contre le COVID-19 et qu'il était convaincu que les Jeux olympiques de Tokyo seraient un événement "historique."

(Eimi Yamamitsu; version française Camille Raynaud)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles