Jeux Paralympiques - Ce que vous avez raté la nuit dernière (3 septembre) aux Jeux Paralympiques de Tokyo

·4 min de lecture

Le cycliste Kevin Le Cunff a apporté ce vendredi matin une 8e médaille d'or à la délégation française, grâce à sa victoire lors de la course en ligne (C4-5). Le kayakiste Rémy Boullé a de son côté décroché la médaille de bronze en KL1. Cyclisme Le Cunff titré Le vélo bleu a prolongé la fête sur le circuit Fuji Speedway à Oyama. Ce vendredi matin, c'est Kevin Le Cunff qui a été sacré champion paralympique de course en ligne sur route. L'ancien coureur pro de 33 ans, né avec deux pieds bots et des mollets atrophiés, offrait ainsi un 8e titre à la France, le 5e au cyclisme, au terme d'une échappée avec l'Ukrainien Egor Dementyev que le Français a déposé à l'amorce de la dernière bosse, pour s'imposer avec 22 secondes d'avance.

« J'étais venu pour gagner. Même deuxième, ça ne m'intéressait pas », déclarait-il. Et ce n'était pas de la suffisance, juste le sentiment d'être prêt pour cette victoire qui lui avait filé entre les roues depuis le début des Jeux. Jusque-là, Kevin Le Cunff avait collectionné de frustrantes places d'honneur. Sur la piste du vélodrome d'Izu, après une 8e place inaugurale sur le kilomètre, il avait buté à la 4e de la poursuite individuelle et la 4e encore dans l'épreuve par équipe mixte ; et sa première course sur route, en l'occurrence le contre-la-montre, s'était soldée par une 5e place. Canoë Le bronze pour Boullé Cinq ans après une 5e place, le kayakiste Rémy Boullé a décroché la médaille de bronze en KL1, vendredi. Une belle récompense pour l'ancien commando para, devenu paraplégique à la suite d'un accident de parachutisme en 2014. Même si l'homme à la crête bleue aurait imaginé un autre métal après une demi-finale parfaitement maîtrisée.

« Sur la finale, ç'a été dur, j'avais tout à perdre, regrettait un peu Rémy Boullé. Il y avait ce stress assez angoissant de se louper. Inconsciemment, je me demande si je n'ai pas géré, gardé un peu de jus pour ne pas m'écrouler. C'est peut-être le petit hic mental, savoir me libérer, car j'ai clairement les capacités d'aller le chercher et battre le Brésilien. » Luis Carlos Cardoso da Silva a finalement devancé le Français, alors que le Hongrois Peter Kiss a survolé cette finale en abaissant son record personnel de trois secondes sur ce 200m. Mais l'argent fera le bonheur de Rémy Boullé, en attendant les deux finales de samedi avec Nélia Barbosa et Eddie Potdevin. lire aussi Toute l'actu des Jeux Paralympiques Natation Chardard en finale Laurent Charchard (26 ans) va disputer sa 3e finale des Jeux Paralympiques de Tokyo aux alentours de 10h16 en France. Le Réunionnais, qui a perdu un bras et une jambe dans une attaque de requin, s'est qualifié avec le 7e temps sur le 100m dos (1'20''58, catégorie S6).

En revanche, au lendemain de sa médaille de bronze sur le 100m dos justement, mais dans la catégorie S10 (il n'a ni tibia, ni péroné), Florent Marais (21 ans) n'a pas passé le cut sur 200m 4 nages, premier éliminé en 2'27''75. Le Normand y a cru un moment, le Néerlandais Bas Takken ayant été disqualifié. Mais l'appel déposé par sa fédération ayant été entendu, ce dernier a été repêché. Athlé Le relais universel éliminé C'est un concept inédit : sur une idée du Japon, et pour éviter que les relais ne disparaissent totalement du programme paralympique, une version « universelle » a été imaginée. Chaque nation aligne deux hommes et deux femmes, réunissant quatre handicaps différents. Mais si le relais tricolore composé de Timothée Adolphe (et son guide Bruno Naprix), Angelina Lanza, Mandy François-Élie et Julien Casoli a battu le record de France (48''26), il ne disputera pas la finale. Un peu plus tôt, Angelina Lanza, justement, avait obtenu la 8e place à la longueur (5,17m, T57), alors que Gaël Geoffroy terminait dernier de la finale du 1500m (T20).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles