Jeux Paralympiques - Tennis de table (H) - Fabien Lamirault et Stéphane Molliens en finale du double (classe 2) aux Jeux Paralympiques de Tokyo

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Français Fabien Lamirault et Stéphane Molliens défendront vendredi leur titre paralympique par équipe de Rio (classe 2). En demi-finales, ils ont battu la Slovaquie ce mercredi (2-0). Il y aura bien une onzième médaille paralympique pour le tennis de table français. Reste à en déterminer la couleur. En s'imposant face à la Slovaquie ce mercredi (2-0), Fabien Lamirault (41 ans) et Stéphane Molliens (46 ans) se sont qualifiés pour la finale par équipe (classe 2), qui aura lieu vendredi à Tokyo (à 10 heures en France). Pour le duo sacré à Rio, c'est évidemment la médaille d'or qu'ils ambitionnent. lire aussi Lamirault, l'ego d'or En demi-finales, les Français ont d'abord disposé en double de la paire Ludrovsky-Riapos en 43 minutes (3-1), avant que Fabien Lamirault, désormais double champion paralympique en simple, ne domine Martin Ludrovsky en quatre manches également (3-1). « On est très satisfait après un gros match face à un bel adversaire qui avait gagné la compétition à Londres, face à nous en 2012 », rappelle ainsi Fabien Lamirault.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Son compère revient, quant à lui, sur cette association qu'il forme depuis un bon moment déjà. « Pour une compétition par équipe, il faut prendre conscience de ses qualités, de ses ressources. Et travailler sur le long terme, estime Stéphane Molliens. Surtout pour le double. Au départ, ça a été très compliqué avec Fab', on n'arrivait pas à se trouver. On a travaillé, on était convaincu qu'on était deux bons joueurs et qu'il y avait une possibilité de faire quelque chose ensemble. Depuis quelques années, on l'a montré. Quand on a le goût de la victoire aussi, on a envie de le retrouver. C'est du plaisir. » lire aussi Toute l'actu des Jeux Paralympiques de Tokyo Fabien Lamirault - « un vrai pitbull de la table, compliqué à dépasser, un Golgoth sur le plan athlétique », témoigne Molliens - relève aussi les qualités de ce dernier, avant de se projeter sur la finale. « Au-delà d'être un super joueur de ping, il a cette capacité à s'adapter au jeu de l'adversaire pour le sortir de son terrain et l'emmener dans le sien. Maintenant, on va profiter d'un bon petit jour de repos pour décompresser. Histoire de revenir frais, motivés, aérés, dispos. Physiquement, et surtout mentalement, parce que ça va être une grosse bataille face à la Corée. Ce sera la même finale qu'il y a cinq ans. On s'y attendait. J'espère qu'on aura tous les ingrédients, tous les arguments pour performer. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles