Jimmy Gressier (11e du 10 000 m) : « Les minima sont trop durs »

Jimmy Gressier dimanche lors de la finale du 10 000 m. (F.Faugère/L'Équipe)

Onzième du 10 000 m des Mondiaux dimanche alors qu'il espérait un top 8, Jimmy Gressier a estimé qu'il « manquait de fraîcheur mentale », ce qui pourrait s'expliquer selon lui par des « minima un peu trop durs » exigés par la Fédération française.

Loin de lui l'envie de rejeter la faute sur quelqu'un, si faute il y a eu. « Ce n'est pas une critique, c'est juste un constat », a tenu à préciser Jimmy Gressier sur France 4 à l'arrivée d'un 10 000 m des Mondiaux dont il a fini 11e en 27'44''55, dimanche à Eugene, à 17''12 du vainqueur, l'Ougandais Joshua Cheptegei.

lire aussi

11e du 10 000 m, Gressier a encore du retard

Quel était ce constat ? « Devant, ça ne gagne pas spécialement vite, a noté le champion de France de la distance, pourtant ce sont des [athlètes] qui sont capables de faire 26'30 sans problème. On voit bien aujourd'hui que ça reste une course de Championnat et que le chrono on s'en fout un peu. »

Les faits vont dans son sens : le chrono de Cheptegei (27'27''43) s'est révélé supérieur à celui qui avait permis à Jimmy Gressier de se qualifier pour les Mondiaux (27'24''51) en gagnant la Coupe d'Europe du 10 000 m le 28 mai. Et à peine inférieur aux minima (27'28) exigés par la FFA.

«Malheureusement il y a des mecs et des filles qui restent à la maison parce que ces minima sont trop durs»

D'où la tentative d'explication du Nordiste, qui n'en a pas profité : « C'est mentalement que je manque de fraîcheur. Ça ne va pas particulièrement vite mais j'ai du mal à me faire mal. C'est peut-être la faute à des minima un peu trop durs par rapport à ceux de World Athletics. Malheureusement aujourd'hui il y a des mecs et des filles qui restent à la maison parce que ces minima sont trop durs. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles