JO 2016, athlétisme : Yohann Diniz explique comment son corps l'a lâché

Yohann Diniz a été victime d'une grosse défaillance vendredi en finale du 50 km marche aux Jeux olympiques de Rio. Terrassé par des maux gastriques, le marcheur français a tenu à terminer la course avant d'être hospitalisé. Il raconte son enfer.

Bien parti pour décrocher la médaille d'or vendredi en finale du 50 km marche, Yohann Diniz a finalement terminé septième, au prix d'un effort surhumain. Atteint par des problèmes gastriques, le marcheur français s'est arrêté plusieurs fois et s'est même écroulé au sol. Mais il est toujours reparti. A l'arrivée, le recordman du monde a dû être hospitalisé.

A lire aussi >>> Yohann Diniz est sorti de l'hôpital, il va mieux

Une perte de sang importante

Sorti de la clinique dans la soirée, Yohann Diniz a posté un message sur son compte Facebook samedi. Il remercie toutes les personnes qui l'ont soutenu et assure ne pas être si déçu. « Je n’ai pas triché », assure-t-il, avant d’aborder sa défaillance. « J’ai commencé à avoir de gros problèmes gastriques où j’ai perdu pas mal de sang jusqu’au 30e kilomètre », écrit le finaliste, qui croyait pourtant encore en ses chances à ce moment-là malgré la chaleur et la difficulté de l’épreuve.

« A force de perdre du sang, mon corps s’est épuisé car il devait lutter contre ce problème intestinal, la chaleur qui montait et la déshydratation liée à ces deux facteurs », poursuit Yohann Diniz, qui ajoute : « J’ai ensuite voulu ne rien lâcher car même si je venais chercher une médaille, je me devais de finir. Pour moi, mes proches, mes potes de l’équipe de France… ».

A lire aussi >>> JO 2016, 50 km marche...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi