JO 2018 - Combiné nordique - Eric Frenzel conserve son titre sur l'individuel tremplin normal

L'Equipe.fr
L’Equipe
Eric Frenzel <i>über alles</i> , le tenant du titre olympique sur l&#39;individuel tremplin normal était le plus fort sur les skis. Il a dominé le 10 kilomètres mercredi pour conserver l&#39;or olympique sur l&#39;épreuve. Son grand rival, Akito Watabe n&#39;a pu faire mieux que l&#39;argent. Les Bleus sont hors du top 10.

JO 2018 - Combiné nordique - Eric Frenzel conserve son titre sur l'individuel tremplin normal

Eric Frenzel über alles , le tenant du titre olympique sur l'individuel tremplin normal était le plus fort sur les skis. Il a dominé le 10 kilomètres mercredi pour conserver l'or olympique sur l'épreuve. Son grand rival, Akito Watabe n'a pu faire mieux que l'argent. Les Bleus sont hors du top 10.

Eric Frenzel über alles, le tenant du titre olympique sur l'individuel tremplin normal était le plus fort sur les skis. Il a dominé le 10 kilomètres mercredi pour conserver l'or olympique sur l'épreuve. Son grand rival, Akito Watabe n'a pu faire mieux que l'argent. Les Bleus sont hors du top 10.Les JO en directEn retrait cette saison en Coupe du monde, le quintuple tenant du titre du globe de cristal a montré qu'il était loin d'être fini. Eric Frenzel a remporté mercredi l'individuel petit tremplin de Pyeongchang, sa deuxième médaille d'or après celle obtenue sur cette même épreuve quatre plus tôt à Sotchi.Parti en cinquième position, à une trentaine de secondes de l'Autrichien Franz-Josef Rehrl, l'Allemand a profité d'être en compagnie de son principal rival, Akito Watabe, pour rapidement prendre les commandes de la course. Dans le dernier tour, il a porté une attaque que le Japonais, mal placé, n'a pas pu suivre. Ce dernier a terminé en deuxième place à 4''8 du vainqueur. L'Autrichien Lukas Klapfer, le dernier a accompagné ce tandem insaisissable, s'est emparé du bronze.La première mancheLes Bleus manquent le top 10«Il ne fallait pas se louper aujourd'hui, il y a des très gros sauts et j'ai trop de retard», disait Maxime Laheurte au sortir du tremplin. Le Français, dixième à l'issue du saut, n'a pas démérité sur la course de ski fond, terminant en onzième position à 1'23''. François Braud, Jason Lamy-Chappuis et Antoine Gérard, qui s'étaient élancés avec 1'28'', 2'12'' et 2'31'' de retard, ont fini à la 15e, 31e et 26e place. Le champion olympique 2010 a reconnu au micro de France télévisions «être parti trop dans le rouge et être trop dans le mal à mi-course».

À lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages