JO 2018: touristes et journalistes évacués, le vent chamboule encore les Jeux

RMC Sport

Le vent n'est pas seulement l'ennemi des athlètes et des organisateurs des JO à Pyeongchang. Il est aussi celui des spectateurs et des médias accrédités pour couvrir les deux semaines de compétition. A Gangneung, mercredi, de violentes rafales ont provoqué l'évacuation d'une tente faisant office de salle de presse à l’extérieur de la patinoire accueillant les épreuves de patinage artistique.

L'épreuve du jour au patinage artistique, le programme court par couples, était terminée depuis peu quand, autour de 15 heures locales (soit vers 7h, heure française), la salle de presse a dû être évacuée. A l'intérieur de la tente, le bruit causé par le vent, qui faisait claquer le revêtement plastique et même se secouer les luminaires, était impressionnant.

Les touristes contraints d'évacuer la zone

Des journalistes présents dans une autre tente installée à côté de l'arène de hockey sur glace, à quelques kilomètres de Gangneung, ont eux été déplacés à l'intérieur de l'enceinte. Le village médias de Gangneung était lui aussi balayé par un vent violent au même moment. Une partie de la zone olympique de Gangneung, qui accueille les épreuves de glace, a été évacuées pour des raisons de sécurité.

Les vents puissants ont poussé les organisateurs à faire évacuer cette zone, au moins temporairement, alors que les magasins et restaurants baissaient leurs stores et que des...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages