JO 2020 - Basket - Vincent Collet : « La gravité de la situation prend le dessus » après le report des Jeux

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'entraîneur des Bleus, Vincent Collet, estime « logique » le report des JO en 2021 en raison de la situation sanitaire mondiale liée au coronavirus. Vincent Collet (entraîneur de l'équipe de France masculine de basket, après le report des Jeux Olympiques) : « Depuis un certain temps, on attendait qu'une décision soit prise, cela met fin à l'incertitude et c'est une bonne chose. Le positif c'est qu'on va vers un report, et non une annulation, ce qui aurait été dommageable. Les JO rassemblent un public qui vient du monde entier, tout s'est arrêté, les pays ferment leurs frontières, il était difficile d'imaginer que tout devienne normal très rapidement, les conditions n'étaient plus réunies. On est déçu clairement mais la gravité de la situation est unique et prend le dessus sur tout le reste, sur l'économie et bien sûr sur le sport. La décision est sanitaire, elle est logique. Cela va poser des problèmes de calendrier car un Euro était prévu en 2021. Faire deux compétitions le même été paraît plus que difficile vu les accords FIBA-NBA sur la libération des joueurs qui limitent les temps de rassemblement. Il n'y a pas de compétition en 2022 donc il y a possibilité de repousser l'Euro d'un an. Pour cette année, il devient prématuré d'envisager un rassemblement sans compétition à suivre, je n'ai pas d'infos mais on peut penser que ce sera compliqué. Mon contrat s'arrête après 2020, c'est donc une situation particulière, je souhaite bien sûr aller aux JO même s'ils sont en 2021 plutôt que dans trois mois. » Siutat doit discuter avec Collet et Garnier Valérie Garnier, entraîneure des Bleues « Je suis en fin de contrat, [...] on prendra le temps de se rencontrer avec la FFBB quand la crise sanitaire sera apaisée » Valérie Garnier (entraîneure de l'équipe de France femmes) : « La situation sanitaire est grave, pas mal de joueuses se posaient des questions, alors c'est une sage décision pour la protection de tout le monde. C'est une décision réfléchie, il faut la respecter, l'essentiel aujourd'hui c'est autre chose que le sport. Je ne pense pas qu'on ait le droit d'être frustré, c'est quelque chose de mondial, cela aurait amené une bouffée d'oxygène après les temps très durs qu'on est en train de vivre. J'espère que personne ne va se demander pourquoi on reporte car ce qui se passe aujourd'hui est terrible. Je suis en fin de contrat, je ne pense pas que ce soit la préoccupation essentielle, on prendra le temps de se rencontrer avec la FFBB quand la crise sanitaire sera apaisée. Mais bien sûr je souhaite aller aux JO de Tokyo même s'ils sont en 2021. » Gruda : « L'objectif de la médaille demeure »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi