JO 2022 - Des élus canadiens demandent au CIO de délocaliser les JO 2022 de Pékin

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Pour protester contre le traitement infligé aux musulmans ouïghours en Chine, des élus canadiens ont demandé au CIO de délocaliser les Jeux Olympiques d'hiver de 2022, qui doivent avoir lieu à Pékin. Dans une lettre ouverte publiée samedi, une trentaine d'élus et d'associations du Canada ont appelé le Comité international olympique (CIO) à organiser les Jeux d'hiver de 2022 ailleurs qu'en Chine, en raison du traitement que ce pays réserve aux musulmans ouïghours. Des experts et des organisations de défense des droits de l'Homme accusent la Chine d'avoir fait interner jusqu'à un million d'Ouïghours dans des camps. Mais celle-ci a démenti, déclarant que les personnes étaient emmenées dans des centres de formation professionnelle, destinés à les aider à trouver un emploi afin de les éloigner de la tentation de l'extrémisme religieux. Les signataires de la lettre estiment qu'il est « encore temps d'exiger du Comité international olympique qu'il organise les Jeux ailleurs si le gouvernement chinois continue dans son délire génocidaire. [...] Nous ne demandons pas à nos athlètes de renoncer à leur rêve olympique, car nous sommes très conscients des efforts considérables qu'il leur aura fallu déployer pour espérer pouvoir le réaliser ». La semaine dernière, des élus américains avaient introduit un projet de résolution similaire au Sénat.