Les JO de 2024, une chance historique pour la Seine-Saint-Denis

© AFP

Un premier avant-goût avant la grande fête : ce dimanche, la Seine-Saint-Denis célèbre aux abords du Stade de France la journée olympique. Et ce deux ans avant le top départ des JO de Paris 2024 , qui se dérouleront du 26 juillet au 11 août 2024. L’occasion de rappeler que le « 9-3 » occupera une place centrale dans l’organisation de ces Jeux. « Près d’un quart des compétitions auront lieu en Seine-Saint-Denis et 75 % des investissements seront fléchés vers ce département, rappelle Tony ­Estanguet, président du comité d’organisation des Jeux olympiques (Cojo) de Paris 2024. Notre volonté était, au-delà de la fête et de la magie des Jeux, de se demander comment faire pour que l’événement soit utile à la population dans le département le plus jeune, le plus dynamique mais aussi le plus pauvre de France, y compris en matière d’équipements sportifs. »

« Nous assistons à une “haussmannisation” de la Seine-Saint-Denis à travers trois types de chantiers : les projets de l’Anru, les gares du Grand Paris Express et les investissements des JO de 2024, analyse pour sa part Vincent Roger, auteur de Paris 2024 – Un défi français (L’Archipel). Les organisateurs auraient pu choisir pour le village olympique 50 hectares de champs de betteraves en Seine-et-Marne ; au lieu de cela, l’ADN des Jeux a dès le départ été le développement de la Seine-Saint-Denis, pépite de la République et territoire de contrastes qu’il faut soutenir », ajoute celui qui a été délégué spécial de la Région Île-de-F...


Lire la suite sur LeJDD

Plus de contenus provenant de