JO 2024: les images du futur centre aquatique olympique

RMC Sport

La Métropole du Grand Paris (MGP)  a dévoilé, mercredi, le projet du futur centre aquatique olympique qui accueillera les épreuves de natation lors des Jeux olympiques 2024. Il a été attribué à un groupe d'entreprises mené par Bouygues, qui était en concurrence avec Vinci. Ce choix doit être approuvé le 15 mai par un vote du conseil métropolitain de la MGP, qui regroupe Paris et 130 communes.

PHOTO 1 CAO EXTERIEUR VUE AERIENNE (1).jpg
PHOTO 1 CAO EXTERIEUR VUE AERIENNE (1).jpg
PHOTO 2 CAO.jpg
PHOTO 2 CAO.jpg
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce
PHOTO 3 CAO.jpg
PHOTO 3 CAO.jpg
PHOTO 8 QUALITE ARCHITECTURALE.jpg
PHOTO 8 QUALITE ARCHITECTURALE.jpg
PHOTO 9 QUALITE ARCHITECTURALE.jpg
PHOTO 9 QUALITE ARCHITECTURALE.jpg

Le bâtiment, d'une hauteur de 30 mètres et de 100 mètres de long et de large, dessine une forme incurvée et fait la part belle au bois apparent sur toute sa surface, selon les images diffusées par la Métropole. En 2024, cet équipement phare des JO sera relié au Stade de France grâce à un pont piétonnier qui enjambera l'autoroute A1.

A l'intérieur, deux bassins en un, sur une longueur de 70 mètres, séparés par une plateforme mobile censée permettre de diversifier les usages après 2024.

PHOTO 12PASSERELLE PIETONNE.jpg
PHOTO 12PASSERELLE PIETONNE.jpg
PHOTO 13 PASSERELLE PIETONNE.jpg
PHOTO 13 PASSERELLE PIETONNE.jpg
PHOTO 14 CAO EN PHASE HERITAGE ET PROGRAMME ACTIVITES ANNEXES.jpg
PHOTO 14 CAO EN PHASE HERITAGE ET PROGRAMME ACTIVITES ANNEXES.jpg
PHOTO 15 CAO EN PHASE HERITAGE ET PROGRAMME ACTIVITES ANNEXES.jpg
PHOTO 15 CAO EN PHASE HERITAGE ET PROGRAMME ACTIVITES ANNEXES.jpg

La MGP, qui défend avec ses partenaires un équipement "utile à la population", a communiqué les tarifs pour le grand public à partir de 2025: 4,8 euros par adulte pour les bassins utilisés durant les JO, 5,5 euros pour l'espace aquatique ludique (en valeur février 2020).

Durant les Jeux, l'enceinte de 6.000 places assises (2.500 après les JO) est prévue pour accueillir les phases qualificatives de water-polo, la natation artistique et le plongeon. Mais pas la natation, dont les épreuves seront organisées sur la même zone, dans un bassin couvert et...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi