JO 2024 - Tony Estanguet : Paris 2024 ? « On a hâte »

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À l'occasion de la présentation du programme de soutien au sport de la Caisse d'Épargne (groupe BCE), mardi, Tony Estanguet a évoqué le compte à rebours en vue de Paris 2024. « C'est incroyable d'avoir un partenaire aussi mobilisé autour du sport », s'est félicité Tony Estanguet, président du COJO, mardi, à l'occasion de la présentation du programme de soutien au sport du groupe bancaire BPCE. Le triple champion olympique de canoë (C1) a rappelé que le groupe avait été le premier à rejoindre Paris 2024 comme partenaire premium en septembre 2018. Détaillé mardi, le programme de la Caisse d'Épargne, baptisé Pacte utile, se décline en contrats d'image signés avec près de 100 athlètes olympiques et paralympiques mais comprend aussi le sponsoring de plusieurs fédérations et de nombreux clubs et associations pour inciter chacun à faire du sport. « Nous sommes pile à deux mois de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Tokyo. Paris va alors prendre le relais et ramener les Jeux à Paris, en France. On attend ce moment avec impatience », a poursuivi Tony Estanguet. « Cette fin d'année va être intense. Je vous donne rendez-vous dès cet été car les champions ont besoin de vous », a-t-il expliqué en précisant qu'une vingtaine de villes allaient mettre en place des sites de célébration des Jeux de Tokyo. À Paris, c'est place du Trocadéro que les fans pourront suivre les exploits des athlètes tricolores et la cérémonie de clôture du 8 août. Tony Estanguet a également annoncé les grandes échéances du COJO : le lancement de l'olympiade culturelle d'ici à la fin de l'année 2021, celui de la mascotte en 2022 et le programme des volontaires en 2023. « On a hâte, hâte de retrouver les émotions des athlètes », a souri le patron du COJO. « Restons ambitieux, on a tout pour réussir des Jeux spectaculaires et qui ont du sens ». Un terrain de basket 3X3 dans le 13e arrondissement Le terrain d'éducation physique (TEP) Vincent Auriol, destiné à la pratique du basket 3X3, est inauguré ce mardi dans le 13e arrondissement de Paris avec le soutien de la Caisse d'Épargne, de la mairie du 13e arrondissement et de la Fédération française de basket-ball. Il a été rénové par l'artiste français Jules Dedet Granel dit l'Atlas.