JO - Athlé (F) - Amandine Brossier, éliminée en demi-finales du 400 m aux JO de Tokyo : « Je me suis crispée »

·2 min de lecture

La Française Amandine Brossier, restée aux portes de la finale du 400 m des JO de Tokyo, ce mercredi, regrettait de ne pas avoir su gérer sa fin de course. Amandine Brossier (6e de sa demi-finale du 400 m en 51''30, éliminée) : « Pour rentrer en finale, je n'avais pas tort, il fallait bien le battre, mon record personnel (51''25), je m'y attendais ! Je savais que c'était la condition pour passer. Je pensais être prête à faire une meilleure course que ça. Je suis frustrée. Après la série(51''65, mardi), je me sentais très bien. Là, sur l'échauffement, aussi. Et je n'ai pas réussi à faire la course qui pourrait me mettre plus en valeur. lire aussi Les résultats et le programme de l'athlétisme aux JO de Tokyo « Le chrono ne représente pas ce que je voulais donner sur la piste » Assez rapidement, j'ai senti (l'Américaine) Allyson Felix (finalement 2e de cette demi-finale en 49''89) revenir sur moi. J'ai vu aux 200 m que je n'étais pas dans le peloton de tête, et ce n'était pas la manière dont je voulais que ça se dessine. J'ai essayé de revenir, de m'accrocher à elle. J'ai réussi à le faire, je visais plutôt la quatrième place pour limiter la casse. Je me suis crispée et la fin de course a été compliquée. Le chrono ne représente pas ce que je voulais donner sur la piste. Je suis déçue. L'objectif était de passer en finale. Vu qu'il n'est pas atteint, il y a de la frustration. Mais ça fait plaisir d'avoir couru des courses d'un tel niveau, ça me permet de me jauger et (de voir) le travail qu'il me reste à faire. C'est à ma portée, il ne manque pas grand-chose. Ça va me donner des clés pour l'entraînement et de l'appétit pour les prochaines compétitions. » lire aussi Toute l'actualité des JO de Tokyo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles