JO - Athlé (F) - L'athlète biélorusse réfugiée en Pologne, Krystsina Tsimanouskaya, a vendu sa médaille

·1 min de lecture

Krystsina Tsimanouskaya a vendu une de ses médailles sur Ebay pour 21 000 dollars (17 800 euros). L'athlète biélorusse avait été contrainte de fuir en Pologne durant les JO de Tokyo après avoir critiqué publiquement sa Fédération. La Fondation biélorusse pour la solidarité sportive (BSSF) a annoncé vendredi qu'une médaille obtenue aux Jeux européens de 2019 par l'athlète dissidente Krystsina Tsimanouskaya avait été vendue 21 000 dollars (17 800 euros) à un acheteur se trouvant aux États-Unis. La fuite de l'anonyme sprinteuse biélorusse durant les Jeux Olympiques de Tokyo avait attiré sur elle l'attention des médias. Tsimanouskaya avait reçu une aide du Comité international olympique (CIO) et une protection policière à l'aéroport de Tokyo-Haneda, alors que la Fédération d'athlétisme biélorusse cherchait à la rapatrier de force dans son pays. Krystsina Tsimanouskaya, qui avait critiqué publiquement sa Fédération, n'avait pas pu s'aligner au départ de sa série du 200 m. Désormais réfugiée en Pologne, qui lui a accordé un visa humanitaire, l'athlète de 24 ans, s'est dit « très heureuse » d'avoir collecté une telle somme en faveur de la BSSF, une organisation créée par l'ancienne nageuse Aliaksandra Herasimenia, afin de venir en aide aux sportifs menacés par le pouvoir biélorusse. Une vague de manifestation historique a suivi la réélection contestée du président Alexandre Loukachenko il y a un an et les autorités biélorusses mènent depuis de violentes opérations de répression contre les opposants. lire aussi Krystsina Tsimanouskaya veut courir pour la Pologne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles