JO - Basket 3x3 (F) - Marie-Eve Paget, après la première journée aux JO de Tokyo : « On est encore en rodage »

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après un revers contre les États-Unis, l'équipe de France a décroché sa première victoire dans ce tournoi olympique de basket 3x3 face à l'Italie ce samedi. Pour l'entraîneur, Karim Souchu, ce premier succès est « bien pour la confiance ». Les Bleues ont souffert samedi, mais terminent leur première journée du tournoi olympique avec une victoire. Après la lourde défaite contre les États-Unis (17-10), où elles n'ont pas existé, l'équipe de France a une nouvelle fois couru après le score face à l'Italie avant de décrocher sa première victoire dans la compétition (19-16). « Il n'y a pas de petite victoire, assure Migna Touré. L'Italie est une équipe très intense, elles jouent avec beaucoup de coeur, elles ont eu de l'euphorie dans leur adresse, ça a été difficile mais on a tenu. Et c'était important en plus de scorer un maximum en sachant que le goal average offensif est important. » Notamment pour le classement final, où les deux premières sont directement qualifiées pour les demies et les équipes classées de 3 à 6 vont en quarts. Deux gros tests à venir Un soulagement avant d'aborder une deuxième journée, dimanche, avec deux gros matches : le Japon, à domicile (10h55, heure française), et la Chine (14h, heure française), championne du monde en titre (2019), disparue des matchs internationaux depuis. « Dans la manière et le contenu, on est encore en rodage, ça se voit, relativise Marie-Eve Paget. Ce n'est que le premier jour. Mais ce qu'on retiendra, c'est que même quand on était à 1-7, on ne s'est pas éparpillées, on est passés devant et on a gagné. Une compétition où on gagne tout facilement, ça peut être piège. Nous, on est tout de suite dans le dur, ça nous servira forcément pour la suite. » lire aussi Emmanuel Macron, le 3x3 aux JO : « Une discipline formidable » « C'est bien d'avoir gagné pour la confiance, confirme Karim Souchu, entraîneur des Bleues. Il faut se rappeler qu'on est doubles championnes d'Europe. Les équipes veulent nous jouer les yeux dans les yeux, elles n'ont rien à perdre contre nous. » Entre les deux matchs, l'équipe de France a, comme à son habitude, débriefé, dans un player lounge sur place. « On leur a parlé de sérénité et d'expérience, explique Souchu. Même à 1-7 on est restés serein. Il n'y a pas de match facile, l'idéal serait de finir dans les deux premiers mais la route est encore longue. Je leur ai dit : c'est un marathon, pas un sprint. » lire aussi Dans l'ombre du 5x5

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles