JO - Basket (H) - Bleus - Vincent Collet (équipe de France) : « On est dans une position inespérée »

·2 min de lecture

L'entraîneur des Bleus du basket se réjouissait du sérieux de son équipe, dont la victoire sur la République tchèque (97-77) lui permet d'être qualifiée pour les quarts de finale. Elle a même déjà assuré la première place de son groupe. Vincent Collet (entraîneur de l'équipe de France) : « Je suis satisfait. Cela n'était pas évident de jouer un deuxième match juste après avoir réalisé une grosse performance contre les États-Unis (83-76). On a vécu un dimanche riche en émotions. Mais le groupe s'est montré solide, sérieux et on savait que rien ne nous serait donné, qu'il fallait continuer à progresser, à travailler. C'est la seule manière d'atteindre notre but. Et, malgré un début mitigé contre la République tchèque, on a vite redressé la barre et commencé à bien jouer, à mettre l'intensité défensive adéquate pour les ralentir. Ils sont une excellente équipe, comme on l'avait vu au TQO de Victoria (au Canada, où ils ont éliminé le pays hôte et la Grèce, notamment). Ils jouaient bien, comme ce soir. lire aussi La France sur un nuage Notre mauvais début n'était pas que de notre fait, ils ont shooté à 8 sur 9 à 3 points lors du premier quart ! Mais nous n'avons pas paniqué et on est revenus pas à pas. Au bout d'un certain temps, ils ont commencé à fatiguer. L'entrée de Timothé Luwawu-Cabarrot a été déterminante pour trouver la bonne intensité défensive. Thomas Heurtel a aussi eu un très bon passage. Vincent Poirier (14 points) a confirmé ce qu'on avait vu contre les États-Unis. Minute après minute, ils descendaient en régime. Et, après, on a pu compter sur Nando De Colo (17 points, 8 passes) et Evan Fournier (21 points, 3 passes), qui se sont comportés en véritables leaders. Ils n'arrêtent jamais, apportent le sérieux nécessaire, celui qu'on montre depuis le début. Nous sommes dans une position inespérée, avec cette qualification et la garantie de la première place du groupe. Mais il n'y a pas de situation idéale. Notre destin dépendra de ce qu'on fera du temps qui mènera jusqu'au quart du finale du 3 août. » lire aussi Les notes de République tchèque - France Nando De Colo (arrière de l'équipe de France) : « On a commencé le match un peu en retrait, pas très bien dans l'intensité. Pourtant, nous étions arrivés avec la concentration nécessaire. On savait ce qu'on devait faire. Et, à l'exception du premier quart, ce fut finalement un match sérieux. On est montés en régime au fil du match et cela a été déterminant quand on a réussi à leur imposer une pression supérieure et qu'on a trouvé comment jouer ensemble. C'est parti de la défense et nos joueurs qui sortaient du banc ont tous apporté quelque chose, du sacrifice. On savait que sur quarante minutes on avait un avantage athlétique qui pourrait faire la différence. » lire aussi Toute l'actu basket

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles