JO - Basket (H) - La NBA bien représentée aux JO de Tokyo

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que la NBA vient de se terminer dans la nuit de mardi à mercredi, de nombreux joueurs de la Ligue nord-américaine disputeront les JO de Tokyo avec leur équipe nationale.

Au lendemain du titre de champion NBA des Milwaukee Bucks, 38 joueurs de la meilleure Ligue de basket du monde s'apprêtent à s'envoler vers le Japon et Tokyo pour défendre leur pays aux Jeux Olympiques (23 juillet - 8 août). Les États-Unis sont logiquement le pays avec le plus de joueurs évoluant en NBA puisque leurs 12 éléments y jouent. La France et l'Australie disposent de cinq joueurs chacun dans la Ligue nord-américaine.

L'armada américaine avec Kevin Durant et Damian Lillard en chefs de file
Comme à chaque édition des JO, les États-Unis font office de grandissimes favoris. Avec 12 joueurs de NBA sur les 12 sélectionnés, le sélectionneur Gregg Popovich a du choix. La superstar des Nets de Brooklyn Kevin Durant et Damian Lillard (Portland Trail Blazers) seront les leaders de l'équipe mais ils seront surtout bien entourés.

À leurs côtés, on retrouve deux champions NBA en titre avec les Bucks Khris Middleton et Jrue Holiday, ainsi qu'un finaliste avec le « franchise player » des Suns Devin Booker. Bam Adebayo (Heat), Jerami Grant (Detroit), Draymond Green (Warriors), Keldon Johnson (Spurs), Zach LaVine (Bulls), JaVale McGee (Nuggets) et Jayson Tatum (Celtics) seront aussi présents.

La France et la Slovénie ont leur superstar
Rudy Gobert (Utah Jazz) d'un côté, Luka Doncic (Dallas Mavericks) de l'autre. La France et la Slovénie peuvent compter sur deux des meilleurs joueurs de la NBA. Les Tricolores pourront s'appuyer sur d'autres joueurs NBA avec notamment Evan Fournier (Boston Celtics), Nicolas Batum (Los Angeles Clippers), Frank Ntilikina (New York Knicks) ou Timothé Luwawu-Cabarrot (Brooklyn Nets). La Slovénie ne compte qu'un seul joueur NBA en plus de Luka Doncic : Vlatko Cancar (Denver Nuggets).

L'Australie, le Nigeria et l'Espagne au rythme de la NBA
Ces trois nations vont pouvoir se reposer sur plusieurs joueurs évoluant en NBA. Cinq pour l'Australie, quatre pour le Nigeria et l'Espagne. Patty Mills (San Antonio Spurs) et Joe Ingles (Utah Jazz) seront les joueurs clés côté australien. Josh Okogie (Minnesota Timberwolves) portera, lui, le Nigeria. Le finaliste NBA Ricky Rubio (Phoenix Suns) et l'expérimenté Marc Gasol (Toronto Raptors) tenteront de peser, côté espagnol, pour faire mieux que la troisième place décrochée à Rio, en 2016.

L'Iran et l'Argentine, les exceptions
Tomas Satoransky (Chicago Bulls) avec la République tchèque, Isaac Bonga (Washington Wizards) et Moritz Wagner (Orlando) avec l'Allemagne, Danilo Gallinari (Atlanta Hawks) avec l'Italie et Yuta Watanabe (Memphis Grizzlies) et Rui Hachimura (Washington Wizards) à domicile avec le Japon : l'Iran et l'Argentine sont les deux seules nations à ne pas pouvoir compter sur un joueur NBA pour ces JO.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles