JO d'hiver 2018 : à Pyeongchang, le vent bouscule sportifs et organisateurs

Raphaël Godet
Franceinfo
Des rafales à plus de 100 km/h ont été enregistrées dans la nuit de dimanche à lundi. La situation va durer encore deux jours, selon un prévisionniste de Météo France, joint par franceinfo.

JO d'hiver 2018 : à Pyeongchang, le vent bouscule sportifs et organisateurs

Des rafales à plus de 100 km/h ont été enregistrées dans la nuit de dimanche à lundi. La situation va durer encore deux jours, selon un prévisionniste de Météo France, joint par franceinfo.

Des portes couchées au sol, des télésièges qui virevoltent dans les airs, des skieurs qui se mettent à l'abri… Depuis deux jours, les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang (Corée du Sud) font face à un concurrent inattendu et coriace : le vent. Plusieurs épreuves ont déjà dû être reportées et ce n'est que le début. Franceinfo vous résume la situation entre quatre questions.

D'où vient ce vent ?

La Corée du Sud est en ce moment balayée par des flux d'ouest qui balaient ses montagnes et notamment Jeongseon, où se déroulent les épreuves olympiques de ski. "A 1 500 m d'altitude, on a enregistré cette nuit des rafales à 110 km/h, explique Emmanuel Demaël, prévisionniste à Météo France. Elles ont atteint entre 80 et 90 km/h à 500 m."

En altitude, le thermomètre est descendu jusqu'à -20°C. "En ressenti, c'est pire. On est sur des températures entre -30 et -35°C." Question : la situation va-t-elle durer ? Oui, précise le prévisionniste à franceinfo. "Ça va continuer encore les deux prochains jours. Il faudra attendre la nuit de mercredi à jeudi pour voir un faiblissement du vent."

Quelles sont les conséquences ?

Plusieurs épreuves ont déjà dû être reportées. C'est le cas de la descente messieurs. Initialement prévue samedi, elle aura (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

À lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages