JO - Escrime (H) - Bleus - « La pilule est dure à avaler » pour les épéistes aux JO de Tokyo

·2 min de lecture

La déception est immense pour Alexandre Bardenet, Yannick Borel et Romain Cannone, éliminés en quarts par le Japon lors de l'épreuve par équipes, vendredi à Tokyo. Alexandre Bardenet :« On s'attendait à un match très dur, très accroché. C'est une nation forte de l'escrime, qui a énormément progressé en cinq ans. Le Japon nous a posé des problèmes lors de la qualification olympique, nous bat sur la dernière Coupe du monde. Nous étions préparés, mais eux aussi avaient fait leurs devoirs. Le regret, c'est de ne pas avoir su capitaliser sur notre avance, mais ils sont restés au contact. On aborde le dernier relais à +2, et cela se joue à rien. C'est une immense déception, car nous étions venus chercher l'or. La pilule est dure à avaler. Mais ce n'est pas fini, car il faut aller chercher les matches de classement. Et se remettre au travail pour les prochaines échéances. » Yannick Borel. « Je m'en veux énormément » Yannick Borel : « Le Japonais (Koki Kano) a pris sa chance, m'a pris quelques fois sur des erreurs de distance. J'étais pourtant alerte, je savais qu'il fallait faire très attention. Je m'en veux énormément. Je sais qu'à plus deux, ce n'est pas gagné, mais si on fait bien les choses... Il était en position de celui qui doit aller chercher la victoire. C'est douloureux. On se sent en dessous de ce qu'on attend de nous. À plusieurs moments, on n'a pas su prendre un avantage définitif. J'ai l'impression d'avoir tout donné, mais je n'ai pas été bon. » Romain Cannone : « Cette équipe de France m'a énormément appris, la rigueur, la stratégie. Par rapport à dimanche (jour de sa médaille d'or en individuel), je suis fatigué, mais il y a les copains derrière, on n'est pas seuls. Au début, je n'aimais pas l'épreuve par équipes. » lire aussi Les épéistes français éliminés en quarts de finale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles