JO : des fleurs particulières remises aux athlètes

·1 min de lecture
Les fleurs remises aux médaillés olympiques ont une symbolique particulière à Tokyo cette année.

Les bouquets remis sur les podiums des JO de Tokyo ont une symbolique forte, 10 ans après les catastrophes qui ont endeuillé le pays, explique la BBC.

Le 11 mars 2011, au moins 18 500 personnes perdaient la vie au Japon après un séisme d'une magnitude record de 9,0, qui a engendré un tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima. En raison de la pandémie de Covid-19, les commémorations des 10 ans de ces catastrophes ont été annulées. Mais pour ces « Jeux olympiques de la reconstruction », le Japon a trouvé comment associer symboliquement les trois régions du nord-est du pays sinistrées en 2011, relatent la BBC et Associated Press.

Pour cela, il faut se tourner vers les quelque 5 000 bouquets de fleurs qui vont être remis durant les Jeux olympiques et paralympiques aux athlètes terminant sur un podium. Car les fleurs jaunes, vertes et bleues proviennent des régions d'Iwate, Fukushima et Miyagi, frappées de plein fouet par les catastrophes en 2011. Les fleurs bleu indigo, de la même nuance de couleur que celle utilisée pour les emblèmes olympiques et paralympiques, sont ainsi cultivées à Iwate, une zone côtière dévastée par des vagues géantes, il y a dix ans.

À Miyagi, des parents endeuillés lors de la catastrophe ont planté des tournesols sur la colline où leurs enfants ont cherché refuge, en vain, contre le tsunami : ce sont ces fleurs jaunes qui sont utilisées pour constituer les bouquets remis sur les podiums olympiques. Enfin, une organisation a été créée à Fukushima pour faire pousser des fleurs, dans l'espoir de remonter le moral de la population [...] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles