JO - Gym (F) - Simone Biles : «Je dois me concentrer sur ma santé mentale»

·3 min de lecture

Soumise à une grande pression, Simone Biles ne se sentait pas en capacité de se donner à 100 %, mardi en finale du concours complet par équipes, au JO de Tokyo. La star de la gymnastique s'est expliquée sur son retrait. Simone Biles, qui s'est retirée du concours complet par équipes mardi : (sur son retrait) « Après la performance que j'ai faite, je ne voulais tout simplement pas continuer. (sur une blessure éventuelle) Non. Juste une petite blessure à ma fierté. (sur la suite de ses Jeux Olympiques) On va voir vers jeudi (la finale du concours général féminin). Nous allons prendre un jour à la fois et voir ce qui se passe. J'essaie juste de me préparer pour le prochain test. J'ai essayé d'aller là-bas pour l'équipe et elles ont fait face. Je veux me concentrer sur mon bien-être, il y a plus dans la vie que la gym, c'est vraiment dommage que cela se produise ici, pendant les Jeux, j'aurais préféré que les Jeux se déroulent mieux pour moi, mais je vais prendre les jours les uns après les autres et voir comment cela va se passer lire aussi La Russie sacrée championne olympique par équipes (Sur la santé mentale) Dès que je monte sur le tapis, c'est juste moi et ma tête... traiter avec des démons dans ma tête (...) Je dois faire ce qui est bon pour moi et je dois me concentrer sur ma santé mentale. Je pense juste que la [question de la] santé mentale est plus répandue dans le sport en ce moment. Ce n'est plus comme si on pouvait tout mettre de côté, il faut aussi se concentrer sur soi-même, car, en fin de compte, nous sommes aussi humains, nous devons protéger notre esprit et notre corps, plutôt que de faire ce que le monde attend de nous. Je ne me fais plus autant confiance qu'avant, je ne sais pas si c'est une question d'âge. Je suis un petit plus nerveuse quand je fais mon sport. J'ai l'impression que je ne prends plus autant de plaisir qu'avant. Simone Biles « J'ai l'impression que je ne prends plus autant de plaisir qu'avant » Il y a eu quelques jours où tout le monde tweetait sur vous et vous ressentez le poids du monde. Nous ne sommes pas que des athlètes, nous sommes au bout du compte des gens et parfois il suffit de prendre du recul. Je ne voulais pas sortir et faire quelque chose de stupide et me blesser. J'ai l'impression que beaucoup d'athlètes qui s'expriment ont vraiment aidé. C'est tellement gros, c'est les Jeux Olympiques, à la fin de la journée on n'a pas envie d'être transportés de là sur une civière. Vous devez être là à 100 % ou à 120 % ou vous allez vous blesser. (Sur ce qu'elle a dit à ses coéquipières après son retrait) Vous allez participer, vous avez fait toute la préparation, alors allez-y et faites-vous confiance, vous pouvez le faire sans moi et tout ira bien. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles