JO : l'Américaine Simone Biles médaillée de bronze à la poutre

·2 min de lecture

Après un début de Jeux olympiques cauchemardesque, la star de la gymnastique Simone Biles a décroché la médaille de bronze mardi dans l'épreuve de la poutre grâce à une note de 14.000. L'Américaine avait souffert de pertes de repères en début de compétition, l'obligeant à déclarer forfait au cours des premières épreuves.

La fin du cauchemar olympique pour Simone Biles. La star américaine de la gymnastique a décroché la médaille de bronze à la poutre aux JO de Tokyo, mardi, grâce à une note de 14.000. Pour son retour après plusieurs forfaits à cause de pertes de repères, la gymnaste de 24 ans, quadruple médaillée d'or à Rio en 2016, s'est rassurée et sauve son aventure olympique au Japon. Elle a été devancée par Guan avec 14,633 points et par une autre gymnaste chinoise Tang Xijing (14,233 pts).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une figure de sortie moins spectaculaire que d'accoutumée

La star attendue des Jeux fait face à une perte de confiance et à un phénomène de perte de repères dans l'espace qui l'ont poussée à arrêter la compétition en pleine finale du concours général par équipes, à la stupeur générale, et à renoncer depuis à quatre finales. Mardi, elle a réalisé son exercice sans encombres mais en effectuant une sortie moins spectaculaire que celle qu'elle fait habituellement, sans faire de vrilles.

Le phénomène de "perte de figure" qui lui fait perdre ses repères dans l'espace, est particulièrement problématique sur les acrobaties arrières comportant des vrilles d'après les spécialistes. Avant que la compétition ne démarre dans l'Ariake gymnastics de Tokyo, elle s'était échauffée tranquillement avec sa coéquipière Sunisa Lee, qui a remporté le concours général en son absence, et a répété son mouvement avec des sorties sans vrilles.

Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles